Fleurs d’acacia

C’est la saison, les acacias (enfin les robiniers) sont fleuris. Miam, c’est l’occasion ou jamais de réaliser quelques recettes, tels les très subtils beignets de fleurs d’acacias.

Faire une pâte à beignets avec un œuf pour 50g de farine et délayé de suffisamment de lait pour faire une sorte de pâte à crêpes épaisse.
Chauffer de l’huile dans une sauteuse ou un wok.
Plonger les grappes de fleurs dans la pâte quelques secondes pour bien les imprégner, puis faire frire le tout dans l’huile.
Une fois le beignet bien doré, l’égoutter sur une feuille d’essuie-tout et le saupoudrer de sucre.

En sus, quelques pistes de recettes sympa glanées sur le net.

Vin au fleurs d’acacias (vu ici)

3 litres de rosé, 300g de sucre et 10 grappes de fleurs. On mélange le tout et on garde au frais en remuant tous les deux/trois jours. On filtre, puis on met en bouteille.

J’ai aussi vu une recette avec du vin rouge.

Sirop de fleurs d’acacia (vu ici, ici et ou encore )

Dans les grandes lignes, le principe est toujours le même quelque soient les recettes : on épluche complètement les fleurs pour ne garder que le blanc (pétales + étamines), on sucre à mort et on ébouillante. Ensuite on fait réduire et on filtre.

Quelques subtiles variations sur la quantité de sucre (certaines sucrent complètement, d’autres mélangent un sirop d’acacia peu sucré et un sirop de sucre « vierge » préparé à côté) et sur la procédure (certaines laissent les fleurs « patauger » dans le sucre avant de les ébouillanter). Pour certains, le jus d’un demi-citron est un conservateur essentiel, pour d’autres l’acacia se conserve très bien tout seul.

Huile essentielle

Ici c’est plus compliqué : l’extraction se fait à la vapeur, donc globalement il faut un alambic (interdit!) ou autre dispositif approchant, et ensuite on décante le distillat pour ne garder que l’huile. Par contre, ça peut faire des choses sympathiques.

Notons qu’il ne faut pas, pour bien faire, mettre les fleurs dans l’eau bouillante. Au contraire, celles-ci doivent être suspendues au-dessus pour être « traversées » par la vapeur (par percolation, non?).

Tarte aux fleurs d’acacia (vu ici)

Eux ne proposent pas de pâte « de fond », mais à mon avis une pâte vite fait (2/3 huile + 1/3 eau) suffit largement. Ensuite, c’est des fleurs privées de la tige (mais avec les sépales) en vrac avec une crème œuf/farine/sucre classique. Ce peut être très très bon.

Confitures et gelées (ici ou )

Un autre bon moyen de conserver les fleurs, mais je ne suis pas encore équipé (notamment en pots) pour ce genre de choses.

Et apparemment on peut aussi les faire sécher (une infusion, quelqu’un?), mais les moyens de garder ces délicieuses fleurs plus longtemps que leur courte floraison sont nombreux.

Comments are disabled for this post